Saint Epain martyr, histoire d'un grand saint tourangeau

 couvr_livret_st_epain.jpg

Epain, baptisé vers 390 par Saint Martin à Tours, avec Maure, sa mère, et ses huit frères, meurt très rapidement après en martyr, à proximité de Brigogalus, village qui prendra le nom de Saint-Epain. Mais l’histoire ne s’arrête pas là et la suite sera bien mouvementée avant qu’il ne s’établisse sur ses deux terres d’adoption : la Bourgogne et la Touraine...

Livret de 20 pages, nombreuses illustrations -  5 €

Disponible en mairie, dans les commerces de Saint-Epain, à l'Office du Tourisme de Sainte-Maure et auprès de l'association "Saint-Epain, Mémoire et Patrimoine" sur memoiresaintepain@gmail.com